Facebook Pixel

FAQ - questions fréquentes sur l'iontophorèse et l'hyperhidrose

sandra eriksson mirkovic hyperhidrosis
Sandra Eriksson Mirkovic, co-fondatrice d’Hidroxa, est responsable de vous fournir des réponses sur l'ionophorèse et l'hyperhidrose. Sandra est médecin agréé et possède de nombreuses années d'expérience sur l'hyperhidrose. Sandra a acquis une grande expérience grâce à la recherche et à la pratique de travaux cliniques.

Questions à propos du traitement

Non, mais beaucoup de gens éprouvent une sensation de démangeaison/picotements, comme mettre la langue sur une pile. La plupart des gens décrivent cela comme une très légère gêne, mais l'expérience est bien sûr subjective. Commencez par un courant faible, puis augmentez lentement.

Assurez-vous de ne pas présenter de blessures ou de coupures sur la peau. Dans ce cas, les plaies les plus petites peuvent être recouvertes d'une couche épaisse de vaseline, par exemple. Dans le cas contraire, les blessures/coupures peuvent faire mal. L'utilisation de la fonction de courant pulsé peut réduire les risques d'inconfort.

De nombreux utilisateurs disent qu'ils remarquent déjà des résultats au cours de la première semaine. Pour la plupart des gens, plusieurs semaines de traitement quotidien peuvent être nécessaires pour obtenir le plein effet.

Il n'y a généralement pas de remède connu pour l'hyperhidrose (transpiration excessive). Les interventions chirurgicales, dites sympathectomies (ETS) pour traiter l'hyperhidrose des paumes et des aisselles sont encore réalisées, mais elles doivent être évitées, en raison d'effets secondaires gênants ou graves. Pour la transpiration sous les aisselles, il existe quelques méthodes qui sont considérées comme menant à des résultats permanents. Vous pouvez obtenir plus d’informations à ce sujet en consultant la page hyperhidrose.

Non, des études ont montré que ce n'est pas le cas. Par ailleurs, il est fréquent que les gens abandonnent leurs habitudes une fois que les problèmes diminuent et ensuite les problèmes de transpiration réapparaissent.

Nous vous conseillons de commencer votre traitement à raison de 20 minutes par jour pendant les premières semaines ou jusqu'à ce que vous obteniez le résultat souhaité. Cependant, les opinions diffèrent quant à la fréquence à laquelle vous devez vous traiter et cela varie probablement beaucoup d'une personne à l'autre.

Lorsque le traitement a été efficace et que vous en avez obtenu de bons effets, vous pouvez essayer de réduire progressivement le nombre de traitements hebdomadaires. Vous pouvez vous fixer pour objectif 1 traitement par semaine. Certaines personnes signalent qu'elles ne se traitent que toutes les trois ou quatre semaines, mais cela est moins fréquent.

Vous pouvez également essayer d'autres séances horaires, en réalisant des séances de 20 minutes pour les paumes et de 40 minutes pour les pieds, jour 1, 2, 4, 7, 10, 15, 22, etc… pendant 4 semaines. Puis une fois par semaine. 12 séances sont généralement nécessaires avant d'atteindre ce que l'on appelle un état stable, le meilleur effet possible. Ainsi, 3 traitements par semaine pendant 4 semaines puis une fois par semaine.

Oui. Vous devez donc avoir les deux mains dans un récipient contenant de l’eau et les deux pieds dans l'autre. Un courant plus élevé peut s'avérer nécessaire. La façon dont s’obtiennent les bons résultats est personnelle. En général, le résultat est meilleur si les mains et les pieds sont traités séparément.

En bref, oui. Pour rentrer dans les détails, l'appareil est fourni avec des électrodes pour le traitement des mains, des pieds et des aisselles et vous devez acheter une électrode séparée pour traiter le visage.

Cependant, les preuves scientifiques et l'expérience clinique pour le traitement du visage avec l'ionophorèse ne sont pas aussi bonnes que pour les paumes, les pieds, et les aisselles.

Si vous vivez dans un endroit où l'eau du robinet est dite « douce », vous pouvez éprouver de légers effets secondaires voire aucun au traitement par ionophorèse. Ensuite, vous pouvez essayer d'ajouter 1 cuillère à café de sel dans chaque récipient d'eau avant le traitement. Nous recommandons à tout le monde d'ajouter 1 cuillère à café de sel dans chaque récipient d’eau pour s'assurer qu'il contient suffisamment d'ions.

Il est important d'être méthodique lorsque l’on utilise un appareil d’ionophorèse. Toutes les personnes sont différentes et doivent trouver ce qui leur convient en termes d'eau, de courant et d'intervalles de traitement. Dans de nombreux cas, cela fonctionne bien sans aucun soutien de notre part, mais d'autres fois il faut un peu de patience avant de trouver les bons paramètres. N'abandonnez pas et interrogez-nous s'il vous plaît contact us en cas de besoin!

Questions au sujet de la commande

L'appareil est utilisé dans certaines cliniques, principalement dans les pays nordiques, mais à ce jour, on ne peut l’acheter que par internet. Vous pouvez facilement le commander Hidroxa SE 20 l’appareil d’ionophorèse ici.

Pour l'appareil Hidroxa SE 20, il y a 50 jours de droit de rétractation. Malheureusement, pour les accessoires achetés séparément, nous ne pouvons pas proposer de délai de rétractation. Pour plus d'informations, consultez les Conditions générales.

La garantie est valable 24 mois et couvre uniquement les défauts de fabrication d’origine.

Le délai de livraison standard est de 1 à 2 jours ouvrables en Suède et de 3 à 7 jours ouvrables à l'étranger, calculés à partir du jour suivant la commande. Vous recevez ensuite une notification par SMS ou par e-mail lorsque le colis est prêt à être récupéré. Dans certains pays, le colis est livré directement à votre domicile.

Si vous n'avez pas reçu la confirmation de votre commande peu de temps après avoir passé votre commande, cela peut signifier qu’une erreur s’est produite au moment de votre achat. Contactez le service clientèle Hidroxa

Oui, tout à fait.

Questions au sujet de l'hyperhidrose

On peut dire qu'il existe deux formes principales d'hyperhidrose : celle qui touche les jeunes, et celle qui survient plus tard dans la vie. Les hommes et les femmes sont touchés à peu près dans la même mesure. Lorsque les enfants sont concernés, cela se situe généralement sur les mains et les pieds, puis les aisselles et peut-être au niveau de l’aine/des fesses pendant leur adolescence, et la transpiration faciale, ou bien c’est d’ordre plus général en vieillissant. Mais il existe également des formes mixtes de cette affection.

Oui, l'hyperhidrose peut diminuer ou bien disparaître avec le temps. L'hyperhidrose peut également s’aggraver ou changer avec le temps, en affectant par exemple, une nouvelle partie du corps.

Il n'existe pas de tests sanguins ou de méthodes objectives permettant de déterminer quelles sont les personnes souffrant d'hyperhidrose. L'histoire du patient est un élément important, et il est même parfois possible de voir la transpiration, laquelle renforce le diagnostic, mais on n’obtient pas obligatoirement un diagnostic d'hyperhidrose. Différents types de questionnaires, comme le HDSS (Hyperhidrosis severity scale) et le DLQI (Dermatology life quality index) sont souvent utilisés pour estimer les symptômes et l'impact sur la qualité de vie.

La transpiration sévère, peut dans certains cas être causée par des maladies autres que l'hyperhidrose. Il est donc important, si vous souffrez de transpiration excessive, surtout si cela est nouveau pour vous, que vous consultiez un médecin.

L'hyperhidrose est une affection physique, comme beaucoup d'autres maladies. Vous ne pouvez pas changer votre comportement pour guérir votre hyperhidrose. Bien que le stress puisse aggraver les symptômes, il n'est pas la cause de l'hyperhidrose. Il en va de même pour l'obésité. Dans certains cas, vous transpirez plus lorsque vous devez fournir un effort important pour vous déplacer parce que vous êtes lourd, mais être en surpoids n'est pas la cause.

De nombreuses personnes en surpoids transpirent peu, et de nombreuses personnes minces sont affectées par l'hyperhidrose. En étant heureux dans la vie, en règle générale, il est plus facile de faire face à l'hyperhidrose, mais vous ne devez ni culpabiliser ni reprocher à quiconque de souffrir de transpiration excessive - l'hyperhidrose est une maladie.

Il s'agit d'un problème médical qui doit être diagnostiqué par un médecin. Vous trouverez beaucoup de lecture sur Internet dans divers forums, mais il est important de se rappeler qu'il peut aussi y avoir d'autres causes de transpiration excessive, qui peuvent nécessiter un traitement médical. Par conséquent, vous devriez consulter un médecin afin de subir les examens et les tests nécessaires pour exclure d'autres causes de transpiration excessive.

Non, ce n'est pas vrai. C'est regrettable, mais la méconnaissance de l'hyperhidrose est grande, tant auprès du grand public que parmi le personnel de santé malheureusement. L'hyperhidrose est une maladie pratiquement oubliée et en tant que médecin, je rencontre souvent des confrères qui n'ont pas entendu parler du diagnostic ou qui ne savent pas qu'il existe des traitements disponibles.

Le fait que la transpiration excessive soit autant stigmatisée n’arrange pas les choses. Mais l’avenir s'annonce meilleur. Je remarque que les confrères plus jeunes ont plus souvent entendu parler de la maladie. Il reste encore beaucoup de travail à faire.

La plupart des traitements disponibles aujourd'hui sont des traitements qui soulagent les symptômes. Ainsi, ils se concentrent sur le soulagement des symptômes et non sur la guérison de la maladie. MiraDry est un traitement relativement nouveau qui consiste en l’utilisation de micro-ondes. Cette méthode est principalement testée pour le traitement de l'hyperhidrose des aisselles et on pense que c'est une méthode qui peut donner un résultat permanent. Toutefois, des suivis à plus long terme sont nécessaires.

Dans le passé, les interventions que l’on nomme sympathectomies étaient réalisées en sectionnant les fibres nerveuses dans le but de réduire la transpiration ou les rougeurs. Cela produisait un résultat permanent, mais plusieurs personnes expérimentaient de nombreux problèmes ensuite, en présentant une sudation compensatrice sur de grandes parties du corps. Dans certains pays, les sympathectomies sont encore largement pratiquées. Dans la plupart des cas, nous vous conseillons fortement de ne pas suivre ce type de traitement.

Le thérapie par injection est une méthode testée et sûre pour traiter l'hyperhidrose. La méthode existe depuis de nombreuses années. Il a été constaté que le traitement par le thérapie par injection peut produire quelques effets secondaires à court terme, mais aucun effet secondaire grave ou à long terme.

En ce qui concerne les éventuels effets indésirables, le thérapie par injection est un médicament assez doux, en raison des doses très diluées auxquelles il est utilisé. Il n'y a non plus aucune indication que le thérapie par injection serait cancérigène, ce que beaucoup pourraient redouter. Le corps, par conséquent, élimine naturellement le thérapie par injection. En plaisantant un peu, je dis pour ma part, que le thérapie par injection, que beaucoup n’assimilent pas à une drogue ordinaire, peut être classé comme un remède à base de plantes.

Il n’y a donc pas lieu d’avoir peur de recevoir un traitement ou de laisser ses enfants recevoir un traitement au thérapie par injection, à partir du moment où l'évaluation est réalisée en consultation avec un médecin et selon les bonnes indications. Pour ceux qui doutent encore, en général je leur dis, renseignez-vous. Lisez les faits. Mais faites attention à ce que vous lisez. Ne consultez pas les forums alarmistes sur Internet mais vérifiez plutôt leur source et qui se trouve à l’origine du texte.

Oui, cela fonctionne. Des études montrent que l'ionophorèse est très efficace dans le traitement de l'hyperhidrose, en particulier au niveau des paumes, des pieds, et des aisselles. Jusqu'à 90 à 95 % des patients peuvent obtenir un résultat satisfaisant avec le traitement, mais il est nécessaire de consacrer un peu de temps pour les traitements au début afin de trouver les réglages qui vous conviennent. Les mécanismes à l’origine de l'ionophorèse ne sont pas encore entièrement connus.

Auparavant, on croyait que les ions présents dans l'eau constituaient un bloc mécanique qui empêchait la sueur de sortir des glandes sudoripares. Des études récentes suggèrent que l'ionophorèse augmente la valeur minimale au niveau des cellules nerveuses de sorte que plus de stimuli sont nécessaires pour qu'une action potentielle, un signal, se produise au niveau de la glande sudoripare.

Nous diffusons autant de connaissances que possible ici sur notre site internet. Nous essayons également de devenir plus actifs sur les réseaux sociaux tels qu'Instagram et Facebook. Emmili Yoshiguchi, qui souffre d’hyperhidrose, et moi-même, Sandra Eriksson Mirkovic, dirigeons un podcast en suédois, « Svettpodden » (le podcast de la transpiration) dans lequel nous parlons d'hyperhidrose et de questions liées à la maladie. À l'avenir, nous espérons créer une version anglaise de ce concept.

Association de patients contre l'hyperhidrose

Si vous êtes affecté par l'hyperhidrose, vous pouvez rejoindre l'Association des patients atteints d’hyperhidrose dans votre pays/région. Davantage de membres renforcent la possibilité de faire avancer la question de la situation des patients atteints d’hyperhidrose là où vous vivez. Si vous vous sentez à l'aise pour parler de vos douleurs et de vos problèmes d'hyperhidrose avec votre entourage, cela peut vous aider à rendre la situation normale et aider d'autres personnes atteintes d'hyperhidrose à s’ouvrir.

Si vous avez dans votre entourage une personne qui est affectée par l'hyperhidrose, il est important d'apprendre comment communiquer avec vos proches au sujet de leur état. Il est primordial de ne pas accuser vos proches d'être responsables de leur situation parce qu'ils sont stressés ou en surpoids, etc. Pour en savoir plus sur la façon de gérer ces situations, cliquez ici.

Ensemble, nous pouvons faire la différence et nous assurer que tous ceux qui sont touchés par l'hyperhidrose obtiennent le bon diagnostic, la bonne information, ainsi qu’une aide appropriée.

Questions au sujet de l'ionophorèse

L'ionophorèse est une méthode de traitement de la transpiration excessive à l'aide d'un appareil qui utilise un courant électrique très faible. Vous êtes assis, les mains ou les pieds dans un bain d'eau à travers lequel passe le courant. Sinon, dans le cas où d'autres parties du corps sont concernées, telles que les aisselles, des électrodes humides sont placées dans la zone affectée à travers laquelle passe le courant. Il s'agit d'un appareil destiné principalement à un usage domestique.

Les scientifiques ne sont pas tout à fait certains de la raison pour laquelle cela fonctionne, mais selon une hypothèse, les ions dans l'eau forment un blocage mécanique qui empêche la sueur de sortir des glandes sudoripares, ce qui entraîne moins de transpiration. Suivant une autre théorie, le traitement affecte les impulsions nerveuses au niveau des glandes sudoripares ce qui conduit à une activité réduite au niveau des glandes.

Des études récentes suggèrent que l'ionophorèse augmente la valeur minimale au niveau des cellules nerveuses de sorte que plus de stimuli sont nécessaires pour qu'une action potentielle, un signal à la glande sudoripare, se produise.

Jusqu’à 90 à 95% des patients touchés par la transpiration excessive peuvent obtenir de bons effets grâce à l'ionophorèse lorsqu’elle est utilisée correctement.

Le plus souvent, les personnes qui souffrent de transpiration excessive, d’hyperhidrose, utilisent la méthode. Cependant, notre appareil d’ionophorèse est également utilisé par les personnes faisant du sport, et qui présentent des symptômes de transpiration plus légers, auxquels cas la réduction de la transpiration donne des résultats positifs sur les performances, tels qu’une meilleure préhension.

L'ionophorèse exige du temps et de l’implication, au moins au début, pour obtenir les bons réglages et donc le meilleur effet. Si vous savez que vous n'avez pas la patience ou le temps, et qu’au lieu de cela vous recherchez une solution rapide, l'ionophorèse n'est pas la méthode pour vous. Au fil du temps, une fois que vous avez commencé le traitement et que vous obtenez ce que l'on appelle un état stable, l'effet désiré, vous pouvez réaliser les traitements plus rarement et le traitement devient alors moins long et moins énergivore.

Les études scientifiques sont principalement axées sur les mains, les aisselles et parfois les pieds. Tout porte à croire que certains individus ont obtenu de bons effets lors du traitement d'autres zones, comme le visage, mais les études sur ce sujet n’ont pas été développées dans la même mesure.

Si vous effectuez les traitements correctement, vous pouvez vous attendre (en moyenne) à réaliser environ 12 séances avant de remarquer une forte réduction de la transpiration dans la zone traitée. Beaucoup ont le sentiment qu'ils transpirent maintenant normalement et font l'expérience d'une meilleure qualité de vie.

Notre appareil d’ionophorèse est alimenté par des piles et n'est pas connecté à la prise murale lors d'un traitement, par mesure de précaution. Si vous suivez les règles - ne pas réaliser de traitement si vous portez des implants métalliques dans le corps (par rapport au courant, interrogez-nous si vous avez un doute), un stimulateur cardiaque ou bien si vous êtes enceinte, vous n'avez nullement à vous soucier de la dangerosité de l'ionophorèse.

Bien sûr, il faut de la patience au début, mais en réalité c'est assez simple. Regardez notre vidéo explicative pour en savoir plus. Contactez-nous si vous avez d'autres questions.

N'utilisez pas l'appareil si vous êtes enceinte (car il n'y a pas d'études concernant la sécurité), si vous portez un stimulateur cardiaque ou un implant métallique dans le corps (par rapport au courant, interrogez-nous si vous avez un doute).